« L’innovation est la capacité à convertir des idées en factures » disait Robert L. Ducan. Passer du mode projet au mode business est souvent délicat et le choc peut être violent. Ainsi, Daniel Thébault a publié récemment un article pour Le Cercle Les Echos sur la perte d’emploi des entrepreneurs et les 63 000 partons qui ont fait faillite en 2015 . Tout porteur d’un projet doit avoir en permanence à l’esprit que même si une idée est révolutionnaire le chemin qui la sépare d’un revenu suffisant va être long et escarpé.
Ainsi, la période de projet doit avant tout servir à bâtir les fondations de la suite de l’histoire. Pour qu’elles soient les plus solides possibles, il est indispensable de savoir bien s’entourer, dès le départ, pour parvenir au résultat escompté. Steve Jobs disait que «Si vous regardez avec attention, la plupart des succès obtenus du jour au lendemain prennent beaucoup de temps». Aide pour bâtir le business plan, aide pour faire de la communication, aide pour trouver des financements, aide pour comprendre la fiscalité, … le chef d’orchestre, qui souhaite mener à bien son projet, ne dispose souvent pas des moyens de s’offrir toutes les ressources qui pourront cruellement manquer à l’équilibre de son orchestre et in fine nuire à son développement. Si de plus en plus d’entrepreneurs font appel à des Advisory Board (2) (ou « Conseils de Sages »), c’est qu’ils sont conscients qu’émerger dans le business nécessite d’avoir un niveau minimum de conseils. Qu’en permanence, le regard d’experts externes peut faire la différence pour mener au succès.
L’innovation repose aussi sur la capacité du porteur de projet à montrer sa différence et surtout sa plus-value. Robert Frost disait que si « Deux chemins divergent dans un bois, j’ai décidé de prendre le moins emprunté et c’est ce qui a fait toute la différence ». Avec une communication de marque efficace, il sera plus facile d’émerger et les chances de succès seront augmentées. Les porteurs de projets innovants ont une chance incroyable de nos jours. Grâce aux plateformes numériques modernes ils peuvent, à peu de frais, parvenir à cibler leurs prospects qui deviendront ensuite des clients. L’univers du numérique est infini, si les points de relais pertinents sont identifiés alors le résultat peut être exponentiel.
Au-delà de tous les conseils, qu’il serait possible d’apporter, le trait de caractère qui ressort souvent chez le porteur de projet qui réussit c’est sa capacité à aller de l’avant envers et contre tout. A ne pas se laisser abattre par le grain de sable qui vient perturber l’équilibre tant attendu. Steve Jobs disait : « Je suis convaincu que la moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance. »

Alban Jarry, spécialiste en stratégies numériques et communication de marques

(1) La courbe du chômage dont personne ne parle : http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-151160-la-courbe-du-chomage-dont-personne-ne-parle-1198881.php?SZMAozsd6vTqpzQ4.99

(2) Advisory Board: un collectif de sages au service des Start-up : http://lemeunierquidort.com/advisory-board-un-collectif-de-sages-au-service-des-start-up/